visuel groupe TCP blog SprintProject
Blog > Avis d'expert > Les nouveaux véhicules de livraison urbaine

Les nouveaux véhicules de livraison urbaine

Article publié le 15 novembre 2021 par Mathieu TSCHUPP, Directeur Général de LOGUP et Groupe TCP

Les évolutions dans la livraison urbaine et plus généralement les outils intervenant dans la logistique urbaine évoluent de manière très rapide.

La distribution dans les centres villes du fait de l’évolution des législations et des différentes mises en place de ZFE doit chaque jour se réinventer. L’objectif est de répondre aux attentes législatives et environnementales mais aussi aux attendus des clients destinataires qu’ils soient commerçants, entreprises et particuliers.

Une adaptation environnementale des véhicules

La mise en place de nouveaux véhicules plus ou moins en rupture avec les habitudes répond aux contraintes environnementales. L’accès au centre-ville est et sera de plus en plus contraint. Par conséquent, les premières transformations mises en place ont été des véhicules utilitaires avec de nouvelles énergies comme l’électrique, le gaz et plus précisément le gaz « vert » afin d’avoir un véritable intérêt écologique. Ces véhicules évoluent au fur et à mesure de la créativité des constructeurs avec des véhicules spécifiquement développés pour les centres villes avec des tailles plus réduites, une maniabilité améliorée.

De nouveaux outils pour livrer

Après ce verdissement des véhicules dits habituels de livraison, une évolution forte a été l’arrivée dans notre centre-ville des vélos cargos. Evolution dans le sens où le vélo s’est transformé en un véritable « vélo utilitaire » avec des capacités d’emport relativement importantes. Que nous soyons sur du vélo cargo, du triporteur, qu’ils soient remorquant ou non, nous atteignons les 300 kg de capacité.

Alors certes ces capacités sont sans communes mesures avec les véhicules utilitaires habituels. Mais là où le prestataire de livraison perd en charge utile, il s’y retrouve sur une accessibilité augmentée. Les livraisons en vélo cargo permettent de se positionner au plus proche du destinataire, de s’affranchir des contraintes de livraison que ce soit en terme d’accès et d’horaire. En effet, grâce à ses dimensions, les limites physiques d’accès aux centres villes ne sont pas bloquantes. Ces outils permettent d’avoir une plage de livraison plus importante qui permet aussi de répondre aux attentes des destinataires.

Ces vélos participent à la décongestion des centre villes puisqu’ils permettent de traiter une partie des flux correspondant à leur capacité d’emport, mais leur mise en place est en soit une petite révolution. Révolution pour les opérateurs du dernier kilomètre car il est nécessaire de revoir le plan de distribution du centre-ville, de revoir l’organisation, de recruter de nouveaux profils de livreurs. Cela ne se fait donc pas sans une remise en cause profonde des process de distribution.

Cette mise en place a également apporté des changements dans le paysage des véhicules en zone urbaine avec une nécessité d’adaptation et d’acceptation de la population présente dans les centres villes. Ces évolutions ont beaucoup de vertus, mais cela reste des évolutions qui doivent être acceptées, intégrées. Certes, elles permettent de répondre aux nouvelles contraintes environnementales, réglementaires, qui sont dans l’ère du temps, mais cela nécessite tout de même de l’adaptation.

Une rupture complète

L’être humain ayant toujours la volonté de s’adapter et d’évoluer toujours un peu plus, aujourd’hui nous nous orientons vers une solution qui va apporter une véritable rupture à travers la mise en place de véhicule autonome. Cette évolution est déjà en cours avec des véhicules suiveurs qui commencent à apparaitre et qui, comme leur nom l’indique, suivent l’opérateur.

Mais demain, nous serons avec des véhicules complètement autonomes sur route et rue ouverte. A travers l’expérimentation initiée et managée par SprintProject à laquelle LOGUP (Logistique Urbaine Propre, Groupe TCP) a le plaisir de pouvoir participer aux côtés des parties prenantes comme DPD Group, LMAD et Troyes Champagne Métropole, une étape importante est en train de se jouer.

Nous ne sommes ici plus dans l’évolution mais dans une véritable révolution et cela à plusieurs titres et toutes les étapes sont importantes :

  • Définir la silhouette du véhicule la plus adaptée à la distribution urbaine pour en optimiser les capacités et en faciliter l’utilisation.
  • Intégrer ce nouvel outil de distribution au sein d’une exploitation de transport en prenant en compte ses capacités. Le véhicule autonome n’aura pas un circuit prédéfini, mais un circuit dépendant de chacune de ses livraisons.
  • Définir le modèle d’utilisation. Le véhicule est autonome dans le transfert des marchandises, mais il reste à organiser son chargement, son déchargement.
  • Intégrer le véhicule autonome dans les flux de circulation et dans les flux piétonniers.
  • Appréhender son intégration par la population qui va être en contact avec ces outils de demain (piétons, cyclistes, automobilistes…).

Autant ces dernières années nous parlions d’évolutions des véhicules de livraison, autant aujourd’hui nous entrons dans une véritable révolution car l’ensemble des parties prenantes (opérateurs de la logistique urbaine, villes et communautés de communes, usagers des centres villes) vont devoir s’adapter à ces nouveaux outils.

Chacun de ces acteurs va devoir appréhender différemment l’acte de livraison. Le véhicule autonome va apporter une remise à plat de la distribution urbaine.

Alors bien sûr, chaque véhicule garde ses spécificités et répond à des demandes particulières. Le véhicule autonome, comme le vélo cargo ne sauront répondre à toutes les spécificités des livraisons (poids, dimensions, spécificités produits, etc…). Mais tout comme nous sommes partis sur un mix énergétique au niveau des poids lourds, nous serons en tant qu’acteur de la logistique urbaine sur un mix technique et technologique. A chacun de s’y adapter, mais l’évolution est en marche et s’accélère toujours un peu plus.

 


 

Consulter tous les articles « Avis d’expert » sur le blog de SprintProject