visuel urby blog SprintProject
Blog > Avis d'expert > LOGISTIQUE URBAINE : QUELS SONT LES NOUVEAUX MODES DE LIVRAISON EN VILLE ?

LOGISTIQUE URBAINE : QUELS SONT LES NOUVEAUX MODES DE LIVRAISON EN VILLE ?

Article publié le 15 novembre 2021 par Delphine JANICOT, Directrice Marketing & Communication du Réseau URBY

La logistique urbaine concerne les flux de marchandises dans les zones urbaines denses : leur acheminement par voie terrestre, leur livraison à destination finale ainsi que la gestion des flux retours. Celle-ci, de par sa montée en puissance, doit répondre à un certain nombre de problématiques.

  • L’espace urbain voit sa circulation de plus en plus engorgée. En effet, la densité de population urbaine ainsi que le nombre de véhicules ne cessent de croître et le partage de la voirie au profit de nouvelles mobilités renforce ce phénomène,
    • Selon l’étude « The future of the last-mile ecosystem » menée en 2020, il est estimé que, si rien n’est mis en place pour moderniser et fluidifier la logistique urbaine, le nombre de véhicules dans les 100 premières villes mondiales augmentera de 36% d’ici 10 ans.
  • La pollution sonore est également un problème de plus en plus prégnant en agglomération, et est induite elle aussi par la densité de la circulation, le bruit des moyens de transport.
  • Ensuite, on observe un stationnement plutôt complexe pour les livreurs qui se s’arrêtent « qu’aux endroits où ils peuvent » et sont donc obligés de réaliser leurs livraisons de façon très rapide. Les risques de livraisons « bâclées » sont accrus et l’expérience client peut en être affaiblie.
  • Les moyens de transport traditionnels utilisés par les professionnels ont une empreinte carbone particulièrement élevée et ne répondent donc pas aux demandes sociétales de préservation de l’environnement, et aux convictions grandissantes des consommateurs.
  • Les exigences des clients évoluent en matière de livraison, de coût et de délais. A noter que des délais de livraison trop importants constituent l’une des grandes raisons d’abandon de panier sur les sites de e-commerce. Les transporteurs doivent donc intégrer ce besoin dans leur stratégie.
  • Enfin, la livraison en milieu urbain est très coûteuse. En effet le dernier kilomètre est le plus onéreux. En se rapprochant de son destinataire final, le coût unitaire de transport augmente. On l’estime à 25% en moyenne des frais totaux de la chaîne logistique.

Quelles sont les alternatives pour la livraison en ville ?

Pour se différencier des nombreux acteurs présents, les entreprises doivent analyser et définir une stratégie forte sur les fonctions transport et livraison.

Ces aspects opérationnels sont devenus un enjeu fondamental dans la stratégie des entreprises, et représentent une part importante de la chaîne de valeur et de l’expérience client. Pour répondre aux problématiques de la logistique urbaine, il est nécessaire de trouver de nouveaux modes de transport adaptés à vos produits et vos clients. Des modes de transport sont en train de se développer.

Les livreurs en vélo cargo

Si la livraison en vélo est aujourd’hui commune, le développement des livreurs en vélo cargo (autrement appelés « cargo-cycles ») est en plein essor et permet de limiter la circulation des camions par la livraison des charges pondéreuses. Le vélo cargo s’implante donc progressivement dans les villes (même si l’emport est limité à 140 kg en moyenne), s’affichant comme la solution idéale pour répondre au casse-tête du « dernier kilomètre » en zone urbaine.

Ni warning, ni double-file, et jamais en retard : Aussi large qu’un vélo normal, le vélo-cargo se faufile partout, sans risque de rester coincé dans le trafic, ni de bloquer une rue entière le temps de la livraison.

La livraison douce est un outil favorisant les achats locaux, entre entreprises ou commerçants vers les particuliers et socialement responsable car les emplois sont créés dans le tissu économique local.

Les avantages sont nombreux

  • La réduction de vos coûts globaux par rapport à un véhicule motorisé,
  • L’amélioration des délais de livraison grâce à l’évitement des embouteillages,
  • Une diminution de l’empreinte écologique nette, de plus très visible pour le client.

Les transporteurs aux flottes à faibles émissions

Poussés par l’Etat mais surtout par les consommateurs, certains opérateurs ont commencé à intégrer à leur flotte des véhicules qui fonctionnent à l’énergie verte ou renouvelable (gaz naturel pour véhicule ou biogaz, hybride ou électrique).

 


 

Consulter tous les articles « Avis d’expert » sur le blog de SprintProject