Startup Pink Mobility
Blog > Avis d'expert > La livraison du dernier kilomètre a de l’avenir

La livraison du dernier kilomètre a de l’avenir

Article publié le 9 février 2021 par Auriane LESTIENNE, Directrice de la communication, Pink Mobility

Ghislain Lestienne, ex-ingénieur pendant 17 ans chez PSA-Peugeot Citroën et fondateur de Pink Mobility, qui conçoit, fabrique et commercialise des scooters électriques, nous parle du marché de la livraison du dernier kilomètre. Un marché bien connu de la start-up qui a choisi de s’attaquer à ce marché, dès sa création, avec le lancement de son premier scooter électrique utilitaire fin 2016 : le Pink Up.

 

La livraison, un métier en plein essor

 

Saturation des villes, explosion de la restauration livrée, apparition et uberisation de nouveaux métiers, diversification des modes d’acheminement des produits et denrées, les raisons sont multiples pour expliquer le passage en force de la livraison du dernier kilomètre. Un virage économique sur lequel Pink a choisi de surfer. Objectif : convaincre les professionnels de la livraison de passer à l’électrique. Et les arguments font mouche.

 

Pink Mobility le dernier kilomètre en scooter électrique

 

La livraison à scooter électrique, l’avenir de la livraison

 

Si l’interdiction des moteurs deux temps a eu un premier impact sur la diminution des deux-roues à forte pollution sonore, c’est souvent le voisinage qui dicte le changement de mentalité. En effet, ils sont nombreux ces voisins qui s’opposent à l’ouverture d’un magasin de restauration livrée en bas de chez eux en raison des départs pétaradants et nocturnes sous leurs fenêtres. Un argument massue pour les gérants. Autre paramètre de taille : les frais d’entretien divisés par deux pour un scooter électrique et les frais de carburants divisés par 20, auxquels vient s’ajouter la disparition des passages à la pompes et de tous les problèmes d’argent que peut soulever une telle pratique.

 

Le scooter électrique pratique

 

Qui dit livraison dit souvent longs trajets et lourdes charges dans un temps contraint. Aussi est-il important de disposer d’une autonomie suffisamment importante pour éviter la panne sèche. Pink a donc développé des scooters électriques avec batteries amovibles, rechargeables sur une simple prise 220V. Pas besoin de borne de recharge ou d’installation coûteuse. D’autre part, grâce à un pack double batterie de notre scooter électrique utilitaire, le Pink Up, l’usager dispose d’une autonomie quasi illimitée : lorsque l’une des batteries « roule », l’autre peut être en charge. Le livreur ne perd donc aucun temps.

 

Pink Mobility le dernier kilomètre en scooter électrique

Un microcosme aux multiples facettes

 

Lorsque l’on parle « livraison du dernier kilomètre », l’imaginaire collectif se porte immanquablement vers la restauration livrée de pizzas ou de sushis. Or, un nombre croissant de métiers se tournent vers ce type de transport pour leurs marchandises ou leurs services. La palette de nos clients le prouve. A commencer par cette entreprise de déménageurs parisiens qui fonctionne avec un camion, en binôme avec deux déménageurs à scooter électrique. Leur mode de fonctionnement : débarquer du camion les meubles sur le trottoir ; le camion poursuit sa route dans les (nombreux !) bouchons pendant que les deux motards-déménageurs montent le colis, pour repartir à la suite du camion vers une autre destination de livraison. Mais nous comptons également des électriciens-dépanneurs qui transportent aussi bien du câblage que des radiateurs, ou encore des maraîchers qui font livrer leurs paniers bio (jusqu’à 8 par caissons de grande contenance) dans tout Paris. Que dire de notre boulanger qui nous a commandé un panier sur mesure pour ses baguettes fraîchement sorties du four, ou encore de cette entreprise de pressing qui vient prendre et redéposer le linge, tout comme cette startup qui livre les courses de magasins de haute couture ?

 

Pink Mobility le dernier kilomètre en scooter électrique

 

De la livraison à la logistique de flotte

 

Aujourd’hui, posséder son propre véhicule n’est plus de mise : on loue, on partage ; à la minute, à l’heure, à la journée, pour le mois ou l’année. Si certains se tournent vers la location avec option d’achat, les entreprises de location partagée fleurissent : Cityscoot, YEGO, TIER, Lime, Coup, etc. Tous disposent d’importantes flottes disséminées dans les centres-villes. Des flottes qu’il faut « opérer » dans le jargon de la profession. Autrement dit, ces milliers de véhicules nécessitent d’être entretenus, rechargés, rangés par la faute de quelques usagers indisciplinés. Un travail mené par des « rangers » se déplaçant de plus en plus… à scooter électrique. S’il ne s’agit plus de livraison du dernier kilomètre à proprement parler, nous sommes bien dans un métier de logistique ; un nouveau métier que Pink a également choisi d’accompagner. A commencer par TIER Mobility qui gère l’entretien de sa flotte de 5 000 trottinettes dans Paris avec le Pink Up de Pink Mobility, ou encore YEGO à Bordeaux qui roule en Pink Up pour opérer son parc de scooters électriques… Pink Style !

 

Pink Mobility le dernier kilomètre en scooter électrique

 

Et pour demain ? 

 

Poursuivant le déploiement de nouveaux marchés, Pink s’adresse aussi aux coursiers- clientèle très exigeante aujourd’hui munie de scooters 125cc thermiques – mais qui cherchent aussi à prendre le virage de l’électrique, sans renoncer à l’agrément de conduite et à leur besoin quotidien de plus d’une centaine de kilomètres. A quand un vrai scooter électrique, éq.125cc, taillé pour la livraison du dernier kilomètre ?

 


 

Consulter tous les articles « Avis d’expert » sur le blog de SprintProject