airseas-blog-sprint-project
Blog > Startup > Airseas, la voile comme propulsion auxiliaire

Airseas, la voile comme propulsion auxiliaire

Article publié le 4 novembre 2019 par SprintProject

De la passion au métier il n’y a qu’un pas ! C’est en tout cas ce que confirme l’histoire de Vincent Bernatets, Fondateur et PDG de Airseas.

Féru du milieu maritime et pratiquant les sports de voiles, Vincent Bernatets fonde Airseas en 2016 avec le postulat suivant : pourquoi ne pas appliquer le savoir-faire d’Airbus sur les contrôles de vols des avions, au milieu maritime ?

En s’appuyant sur des valeurs environnementales, Airseas développe alors un système de voile en tissu souple, permettant la propulsion auxiliaire des navires et garantissant ainsi une diminution de 20% de la consommation de carburant et des émissions de gaz à effet de serre.

 

Les spécificités techniques de la voile d’Airseas

Luc Reinhard, Business development and Marketing chez Airseas, nous explique les composants hardware et software du produit Seawing :

La partie hardware, positionnée à l’avant du navire, est composée de l’équipement volant (voile et pod de contrôle) et de l’équipement de proue (mât pliable, espace de stockage et treuil) permettant le déploiement et le rapatriement de la voile. Luc Reinhard souligne « la légèreté de la voile » permettant un stockage facile.

La partie software compose la solution automatique : « Cette solution ne nécessite pas d’équipage supplémentaire. Dans l’absolu, la formation d’une seule personne est nécessaire au bon fonctionnement de la solution. Le commandant de bord pourra opérer la voile au travers d’une simple pression sur un bouton. Pour l’assister, nous fournissons un écran d’aide à la décision qui analyse et diffuse des données en direct (météo, vents, positions du navire et de la voile) l’informant lorsque les conditions favorables à l’utilisation de la voile sont réunies. De plus, la partie software est composée d’un logiciel dit « d’éco-routage », permettant de proposer de nouveaux itinéraires de navigation afin de maximiser l’utilisation de la voile et donc d’économies de carburant, en favorisant les meilleures conditions de vent. L’équipage peut alors utiliser le matériel dans des conditions optimales, tout en gardant les mêmes contraintes de planning. »

Une fois en vol, la voile effectue des mouvements qui s’apparentent à la forme d’un huit couché. Ce vol dynamique permet de générer plus de puissance, d’améliorer la traction et donc de réduire la consommation et les émissions de carburant.

Le système Seawing est également compatible avec tous les types de navires commerciaux, tant qu’il existe la place nécessaire à l’installation et au bon fonctionnement du matériel à l’avant du navire.

Pousser l’innovation dans l’aéronautique

Les clients d’Airseas :

  • Airbus : fin 2020 Airseas réalisera l’installation du premier produit commercial développé, une voile de 500 m2
  • « K »line (Kawasaki Kisen Kaisha Ltd.), armateur japonais : fin 2021 Airseas réalisera l’installation de leur produit standard, une voile de 1000 m2

Depuis sa création, Airseas porte le projet d’un transport maritime décarbonné et digitalisé et s’appuie sur l’Organisation Maritime Internationale (OMI) pour pousser ce changement.

En effet, l’OMI a sommé les armateurs de diminuer d’ici 2020 leurs émissions d’oxyde de souffre à 0,5%, obligeant les professionnels à regarder les nouvelles solutions, comme la Seawing d’Airseas.

De même, l’OMI a déclaré pousser ses demandes encore plus loin en demandant d’ici 2030, une réduction de 40% des émissions de CO2, prenant 2008 comme année de référence.

Enfin, l’OMI a d’ores et déjà annoncé, souhaiter une diminution de 70% des émissions de CO2 en 2050, toujours en prenant 2008 comme référence.

Dans ce contexte, une multitude de technologies vertes voient le jour, mais se heurtent rapidement aux contraintes d’accessibilité et d’autonomie.

Luc Reinhard nous l’affirme « un intérêt supplémentaire de la solution Airseas est qu’en diminuant les besoins en énergie des moteurs, elle rend les nouvelles technologies de propulsion moteur (électrique et hydrogène par exemple) beaucoup plus accessibles ».

Pour en savoir plus : https://www.airseas.com/

logo_airseas

 

 

 

 


Consulter tous les articles « Startup » sur le blog de SprintProject