visuel-tankyou-blog-sprintproject
Blog > Startup > Tankyou : cap sur le vert

Tankyou : cap sur le vert

Article publié le 10 septembre 2019 par SprintProject

Mais qui est Tankyou, la station nouvelle service 100% mobile ? Pour en savoir plus, nous avons rencontré Antoine Roussel, le fondateur de cette solution de livraison de carburant pour professionnels et particuliers qui se tourne vers les nouvelles énergies.

La startup Tankyou voit le jour en juin 2016 avec l’ambition d’améliorer les services de l’industrie pétrolière autour de trois grands défis.

 

L’amélioration de l’expérience client

Le constat est là : alors que les constructeurs automobiles produisent des véhicules de plus en plus confortables et intelligents, le nombre de stations-services disparaissent des villes et la qualité du service décroit progressivement depuis plusieurs années. Qui n’a pas déjà dit ou entendu au moment de faire le plein d’essence « Il y a quelques années, une personne nous servait ! C’est fini tout ça. Aujourd’hui il faut tout faire soi-même » ?

Devant ce déclin du service-client, Antoine Roussel nous explique les débuts de Tankyou : « Il nous semblait évident qu’il fallait révolutionner l’expérience client autour de l’industrie pétrolière, car les pétroliers investissent peu sur ce métier ! ». La société Tankyou est créé pour prendre le contre-pied des solutions existantes : faire déplacer la station-service jusqu’au client.

 

L’intelligence

L’utilisation massive des nouvelles technologies permet à la startup de renforcer considérablement sa proposition de valeur : grâce à la data, Tankyou a une connaissance beaucoup plus fine de ses clients (à l’inverse des pétroliers) ce qui permet à la jeune pousse de proposer une expérience client unique et sur-mesure. Vous êtes un particulier ? Tankyou peut vous offrir un service express, heures creuses ou weekend. Vous êtes une entreprise ? Tankyou peut vous permettre de réaliser plusieurs milliers d’euros de gains de productivité en optimisant votre Supply.

 

Transition énergétique

Qui aujourd’hui n’a pas envie de rouler avec un véhicule plus propre ? Personne. Les voitures propres devraient donc être légion dans nos rues, ce qui n’est manifestement pas encore le cas. Pourquoi ? Parce que l’accès à ces énergies plus propres est trop compliqué d’après Antoine Roussel : « Il existe 17 stations GNV en Ile-de-France quand on en dénombre 1000 pour le diesel ». Le problème réside dans le modèle de distribution en station fixe : mathématiquement et statistiquement, il est beaucoup plus efficace de faire matcher une demande mobile (nos voitures) avec une offre mobile (les stations-service Tankyou) plutôt qu’avec un réseau fixe (les stations-service classiques). Résultat ? Les énergéticiens sont frileux à l’ouverture de stations « propres » et attendent qu’une demande locale émerge avant d’investir… or de leur côté, les automobilistes attendent qu’une station propre ouvre à proximité pour acheter une voiture plus propre. Bref, un véritable cercle vicieux que le changement de paradigme (distribution mobile) proposé par Tankyou pourrait enfin rompre.

« Depuis mai 2019, nous commercialisons un service de dépannage GNV ou de ravitaillement de petite flotte (2-3 VU) en Ile de France. Ce qui correspond à 40 km d’autonomie pour un poids-lourd ». Grâce aux retours positifs de ce nouveau service de livraison, Tankyou envisage déjà de livrer de l’hydrogène et peut-être de l’électrique.

Avec 200 000 litres vendus en 2017, puis 2 millions en 2018 et probablement 7 millions en 2019, la startup Tankyou et son fondateur voient grands et ne lésine pas sur les projets : « Nous construisons un nouveau géant technologique et un leader de la transition énergétique, capable de rivaliser avec Total » On prend note.

Pour en savoir plus : www.tankyou.co